Illustration contenant le logo de Facebook pour l'article "Faire de la publicité sur Facebook" de Lemon Interactive

Faire de la publicité sur Facebook : avantages et bonnes pratiques

Avec plus de 2,8 milliards d’utilisateurs actifs chaque mois, Facebook est le média social le plus utilisé au monde. On comprend alors très rapidement l’intérêt de publier une campagne publicitaire Ads sur ce réseau social. Voyons alors les avantages de la publicité payante sur Facebook, et les bonnes pratiques à adopter pour garantir le succès de votre campagne publicitaire et celles de vos clients.

La plateforme de publicité de Facebook

Si Facebook est surtout destiné aux échanges entre particuliers, il dispose aussi d’une plateforme de publicités. Longtemps appelée Facebook Ads, elle prend le nom, désormais, de Meta Business Suite.

Cette plateforme publicitaire permet aux entreprises de promouvoir leurs services et/ou leurs produits auprès d’une audience ciblée sur Facebook, mais aussi sur d’autres applications appartenant à Facebook, comme Instagram, WhatsApp, Messenger…

Facebook et Meta, de quoi parle-t-on ?

Illustration d'un homme à lunettes qui s'interroge en tenant dans sa main les logos de Facebook et Meta

Vous le verrez tout au long de cet article, nous parlerons à la fois de Facebook et de Meta, tout simplement parce que c’est désormais la même chose.

Pour faire simple, la firme Facebook a récemment décidé de changer de nom, pour passer à Meta.

Concrètement, le réseau social s’appelle toujours Facebook, mais la firme prend le nom de Meta. D’ailleurs, pour créer une publicité sur Facebook, les utilisateurs passent désormais par le gestionnaire de publicités Meta Business Suite, un outil qui remplace Facebook Ads.

Pourquoi faire de la publicité sur Facebook ?

Le but de la publicité sur Facebook est d’attirer de l’audience, et de l’inciter à agir avec la marque. Que ce soit en augmentant le trafic vers le site web, en s’inscrivant à la newsletter, en achetant un produit, en téléchargeant une application mobile… Faire de la publicité sur les réseaux sociaux s’appelle du « Social Media Advertising » ou SMA.

« Les objectifs peuvent être multiples, mais l’idée principale est de pouvoir réaliser un objectif déterminé. »

Facebook Ads permet alors de créer des campagnes publicitaires qui visent une audience ciblée et permettent d’atteindre l’objectif fixé. Ce type de publicité permet ensuite de guider les audiences vers votre page Facebook ou votre site web, ou carrément d’inciter à passer à l’action, avec une publicité call-to-action (prise de rendez-vous, achat…).

Qui peut faire de la publicité sur Facebook ?

Jeune homme à lunettes tenant un diagramme en camembert des résultats de sa publicité Facebook dans ses mains

Tout le monde peut diffuser des publicités sur Facebook. Ainsi, si vous êtes l’admin d’une page, vous pouvez, par exemple, booster certaines publications de votre journal, pour augmenter sa visibilité auprès des membres de votre audience. Vous pouvez aussi le faire auprès de personnes qui pourraient être intéressées par votre contenu ou vos produits. L’objectif est alors de diriger l’audience sur votre page Facebook, et notamment sur votre journal.

Si vous représentez une entreprise, vous pouvez tout de suite passer aux outils publicitaires Meta pour créer une campagne avec des objectifs commerciaux clairs. Vous devrez alors créer une page Facebook ou vous déclarer annonceur d’une page existante. Vous pourrez alors toucher des audiences clients ou prospects plus large, qui ne se limitera pas aux abonnés de votre page.

Les avantages de la publicité sur Facebook

La publicité Facebook prend la forme d’une publication qui s’insère au milieu du fil d’actualité des internautes. Selon l’objectif de l’annonceur, ce type de campagne publicitaire peut présenter de nombreux avantages.

Configurer très simplement des annonces

Le gestionnaire de publicités Meta a l’avantage d’être très facile à prendre en main, comme c’est le cas également de la création d’une page Facebook. Vous pouvez alors créer votre page (ou convertir un profil, un groupe ou un événement en page), puis publier votre campagne en quelques clics seulement, et très rapidement.

Bon à savoir : il n’est pas nécessaire d’avoir des connaissances approfondies en informatique pour créer une campagne publicitaire. En revanche, la stratégie commerciale est nécessaire pour parvenir à obtenir les résultats escomptés.  

Toucher une large audience

illustration d'une femme tenant une loupe dans sa main sur les statistiques de sa publicité Facebook et qui fait un clin d'œil

Facebook compte énormément d’utilisateurs actifs, alors on imagine aisément la portée que peut avoir une campagne publicitaire sur ce type de réseau social.

Cela permet alors aux annonceurs de toucher une audience très large et très éclectique, avec des profils très diversifiés. En effet, sur cette plateforme, on retrouve aussi bien des jeunes utilisateurs (dès 13 ans), que des personnes plus âgées, voire des seniors.

Facebook est donc un réseau intéressant pour mettre en avant sa marque et développer sa notoriété directement auprès du client idéal.

Obtenir des informations sur les internautes

Avec Facebook, il est possible d’extrêmement bien cibler les campagnes des annonceurs, car la plateforme fournit énormément d’informations sur chaque profil. On peut ainsi connaître l’âge de l’internaute, son sexe, sa localisation géographique, ses centres d’intérêt, son comportement en ligne…

En fonction du produit, du service, ou de la marque à promouvoir, l’annonceur peut alors se servir de cette base de données pour personnaliser sa campagne et toucher au plus juste son audience cible et ses clients ou prospects potentiels.

Personnaliser les annonces publicitaires payantes

Les annonceurs ont le choix, sur Facebook Ads, entre plusieurs formats publicitaires. Ils peuvent alors s’adapter, une fois encore, à leurs clients ou prospects, mais ils peuvent aussi personnaliser le message à transmettre pour faire des conversions.

Cela permet de donner un meilleur impact à la publicité payante, que ce soit sur un produits ou un service, en offrant aux internautes le contenu qu’ils préfèrent, et en s’adressant à eux avec le format le plus adapté à leur profil.

Faire de la publicité à moindres frais

Illustration d'un homme qui tient son portable, avec le sigle euro dessus pour le prix de sa publicité Facebook

Le coût de la publicité sur Facebook est relativement abordable pour les petites entreprises, mais aussi pour les entreprises qui ont un budget limité.

En effet, le prix d’une publicité en ligne reste beaucoup moins cher qu’une offre similaire sur d’autres plateformes. Que ce soit sur LinkedIn, ou avec une campagne Google Ads comme Performance Max.

Par ailleurs, les annonceurs peuvent définir un budget journalier ou un budget total pour leur campagne de publicités. Cette fonctionnalité permet d’ajuster les enchères en fonction du budget, sans se laisser surprendre.

Les fonctionnalités de Facebook Ads

Si la publicité payante avec Facebook Meta est si avantageuse, c’est en partie grâce aux nombreuses fonctionnalités qui permettent de créer une campagne pub sans rien laisser au hasard. L’agence web Lemon Interactive revient sur les fonctionnalités du réseau social.

Le ciblage précis de l’audience

Le fait de pouvoir cibler précisément l’audience est un réel atout pour l’annonceur. Il est alors possible de diffuser la publicité sur une partie des internautes, en déterminant les critères de diffusion selon l’âge, le sexe, la localisation, les centres d’intérêt, le comportement en ligne, la situation amoureuse, l’éducation…

Vous pouvez vraiment aller en profondeur avec les outils de ciblage de Facebook, et ne pas gaspiller votre enveloppe budgétaire auprès d’audiences qui ne sera clairement pas intéressée.

Les différents formats de publicité

Illustration d'un homme qui tient un player vidéo dans une main et une icône de photo de publicité Facebook dans l'autre

Le format de la communication publicitaire sur Facebook Meta peut être adapté aux objectifs de la campagne.

Vous avez alors le choix entre différents formats de publication :

  • images fixes ;

  • Vidéos ;

  • Carrousels ;

  • Collections (pour les produits) ;

  • Publicités instantanées…

Des campagnes publicitaires multiplateformes

Facebook détient plusieurs autres plateformes de média social. Ainsi, en publiant une campagne pub sur Facebook Ads, vous pouvez également cibler d’autres réseaux sociaux, comme Instagram et Messenger.

Alors, grâce à Meta, vous pouvez atteindre vos audiences cibles sur différentes plateformes en utilisant un seul canal de diffusion.

La mesure de la performance en temps réel

Les fonctionnalités de Meta permettent d’analyser en temps réel les performances et le trafic généré par votre campagne pub. Les outils d’analyse sont alors utiles pour suivre :

  • Résultats des campagnes ;

  • Impressions ;

  • Clics ;

  • Conversions ;

  • Coût ;

  • Retour sur investissement…

Vous pouvez également ajuster les colonnes de ces informations, en ajoutant ou retirant des statistiques proposées par Meta, et ainsi aller davantage en profondeur.

L’optimisation de la diffusion des annonces

Facebook utilise des algorithmes pour optimiser la diffusion des annonces. Aussi, en fonction de l’objectif de la campagne publicitaire, vous pouvez choisir ce que vous voulez optimiser, que ce soit le clic, les impressions, le trafic ou les conversions.

L’A/B testing

L’A/B testing proposé par Facebook est une fonctionnalité qui permet de mettre en avant plusieurs variantes d’une annonce, pour analyser les performances et les éléments qui fonctionnent le mieux.

Les annonceurs peuvent alors tester différents éléments sur leur pub, comme l’image, la vidéo, ou la description, pour voir ce qui marche le mieux, et améliorer les performances de la campagne.

Les bonnes pratiques à mettre en place sur Facebook

Si la mise en place d’une publicité payante sur Facebook n’est pas compliquée et très intuitive, les résultats dépendent essentiellement de la stratégie marketing adoptée. Ensuite, il est important d’appliquer de bonnes pratiques pour garantir le succès de votre publicité Facebook. Cela peut passer par une agence spécialisée dans le SEA, mais quelques bonne pratiques doivent déjà être appliquées.

Se fixer des objectifs

Illustration d'une femme face à un tableau qui pointe une ligne d'une tâche réalisée sur sa publicité Facebook

Comme dans toute stratégie marketing, il faut définir des objectifs clairs. Ce sera donc la toute première étape, avant même de créer la campagne publicitaire.

Ces objectifs peuvent porter sur l’augmentation des ventes de produits, sur la notoriété de la marque, sur l’engagement des utilisateurs…

Ce sont ces critères qui vous permettront, ensuite, de choisir la configuration des campagnes publicitaires.

Définir sa cible

Le ciblage est vraiment le gros point fort de Facebook Meta. Il est donc essentiel de définir votre audience, pour pouvoir utiliser tous les différents critères de ciblage à disposition.

Cela permettra de toucher une audience qui se sentira touchée et concernée par votre marque, et sera donc plus susceptible de passer à l’action. Inutile, par exemple, de cibler un public trop jeune pour promouvoir une offre de prévoyance.

Utiliser les formats les plus appropriés

Vous devez également tenir compte de votre cible et de vos objectifs pour choisir votre format de diffusion de votre campagne publicitaire.

Par exemple, pour travailler la notoriété d’une marque, les publications vidéo sont très efficaces. À l’inverse, le carrousel est un format plutôt utilisé pour mettre en avant plusieurs produits ou services d’une entreprise.

Faire des A/B tests

Bien sûr, rien n’empêche de faire des tests, et de mettre en place plusieurs publicités, pour voir celles qui sont les plus performantes. C’est même plutôt recommandé, en tout cas pour les premières campagnes, mais même après, pour toujours s’améliorer et viser au plus juste.

Mettre à jour régulièrement les publicités

Illustration d'une femme qui sourit tenant son portable avec une bulle où il est écrit "nouveau" juste au dessus de son téléphone

Il est également important de faire une mise à jour régulière des publicités Facebook, pour éviter de lasser l’audience.

En effet, sur Facebook, ce n’est pas comme sur une annonce Google Ads, où l’internaute tombe sur la publicité après une recherche de mot-clé.

Sur Facebook, la publicité est diffusée dans le fil d’actualité ou dans le visionnage des stories vidéos, sans réelle intention de recherche de la part de l’internaute. Il faut donc pouvoir renouveler les publicités pour garder l’intérêt de l’audience, et surtout ne pas obtenir l’effet inverse de l’objectif, qui est de susciter la curiosité.

Suivre les performances de la campagne

Pour savoir ce qui fonctionne ou non, il est impératif de suivre les performances de trafic de chaque campagne. Ce sera l’occasion de pouvoir améliorer et optimiser régulièrement la pub, pour atteindre de meilleurs résultats et éviter de dépenser inutilement votre budget.

Faire de la publicité sur Facebook est très intéressant pour les entreprises, à condition de bien cibler l’objectif marketing et l’audience. Les prix sont abordables, les fonctionnalités sont nombreuses, et l’outil est très puissant et permet d’obtenir de bons résultats. Lemon Interactive peut alors vous aider à créer votre campagne publicitaire sur Facebook, et ainsi atteindre vos objectifs de trafic à court ou moyen terme.

Illustration d'un ordinateur affichant une annonce google ads et le logo google ads

7 infos clés à mettre sur une annonce Google Ads

Le SEO est très certainement la stratégie digitale la plus connue et la plus pérenne pour attirer du trafic et convertir. Mais si vous recherchez une technique rapide, vous pouvez avoir recours au SEA ou référencement payant. Pour cela, la publicité sur Google s’avère particulièrement puissante. Découvrez comment et pourquoi créer une annonce Google Ads ou Adwords.

Google Ads : qu’est-ce que c’est ?

Logo google ads sur un fond jaune

Google Ads, anciennement Adwords, est une plateforme publicitaire proposée par Google.

Basée sur un système de référencement payant, elle permet à une entreprise et aux annonceurs de créer et de diffuser des annonces sur le moteur de recherche de Google, ainsi que des sites partenaires.

Ces annonces apparaissent dans les résultats de recherche lorsque les internautes effectuent des recherches avec certains mots-clés.

En fonction du keyword tapé, il obtient des résultats payants, stipulés par l’encart « annonce » et des résultats naturels, placés en dessous.

Pourquoi choisir la diffusion de publicités sur Google Ads ?

Si vous êtes une entreprise et que vous souhaitez avoir des résultats rapides et ponctuels en ligne, rien ne vaut les campagnes publicitaires sur Google Ads, et ce pour plusieurs raisons :

  • Google est le moteur de recherche le plus utilisé au monde, avec une audience française de 50 millions de visiteurs uniques chaque mois ;

  • Google Ads est un outil ultra performant, qui permet un ciblage pointu ;

  • Les personnalisations sont nombreuses ;

  • Les supports de diffusion des annonces sont variés ;

  • Le taux de clics sur Google est en moyenne de 5 à 7 % ;

  • Il est très facile de gérer son budget…

Comment les annonces Google Ads sont-elles classées ?

Les annonces sont classées à l’aide d’un système d’enchères. Les annonceurs enchérissent alors sur des mots-clés, qu’ils ciblent selon la pertinence pour leurs produits ou leurs services. En toute logique, ceux qui offrent les enchères les plus élevées ont le plus de chance de voir leur publicité placée haut dans la SERP.

Mais l’enchère, et donc l’argent investi par une entreprise, n’est pas le seul critère de classement. Le but de Google est quand même d’avoir des liens pertinents pour les internautes. Il prend aussi en compte la qualité de l’annonce, la qualité de la page de destination de l’annonce, le tout afin d’améliorer le Quality Score de la campagne de publicité (noté de 1 à 10).

Le budget quotidien et les enchères de Google Ads

Illustration d'un marteau d'enchère pour déclarer une annonce Google Ads gagnée, d'un bocal rempli de pièces et d'un billet de banque

Nous l’avons vu, Google Ads fonctionne sur un système d’enchères. Autrement dit, en vous positionnant sur un mot-clé, vous devez définir combien vous êtes prêt à payer à chaque fois qu’un internaute cliquera sur le lien de votre annonce.

Ensuite, votre enchère sera mise en concurrence avec les autres annonceurs qui ciblent le même mot-clé.

Prenons un exemple :

Si vous souhaitez vous positionner sur le mot clé « chaussures homme », vous pouvez estimer un coup par clic (CPC) à 4 $. Cela représente le montant maximum que vous êtes prêt à payer par clic.

De son côté, si Google estime que ce mot-clé a un CPC de 2 $, alors vous serez sera en première ligne.

Au contraire, s’il estime que le mot-clé vaut plus de 4 $, vous n’aurez pas le premier emplacement.

Si cette stratégie d’estimation ne vous convient pas, vous pouvez aussi définir un budget quotidien pour votre annonce. Dès que le nombre de clics aura permis d’atteindre ce montant, elle ne sera plus diffusée.

De manière générale, il existe 3 types d’enchères sur Google Ads :

  • Le CPC (coût par clic) : somme que vous allez payer à chaque fois qu’un internaute clique sur votre annonce ;

  • Le CPM (coût par mille impressions) : somme que vous allez payer pour 1 000 impressions de votre annonce ;

  • Le CPE (coût par engagement) : somme que vous allez payer quand un internaute passe à l’action sur votre annonce (inscription à la newsletter, appel, mail…).

Quelles sont les étapes pour créer une annonce Google Ads performante ?

Vous l’aurez donc compris, pour apparaître dans les premiers de la SERP, même dans le cadre d’un référencement payant, il faut adopter une stratégie de webmarketing puissante. Vous devez alors optimiser votre annonce Google Ads, en affichant des éléments essentiels de votre entreprise.

Définir la cible de votre annonce

illustration d'une fille ciblée par un viseur de campagne Google Ads

La première étape d’une annonce publicitaire Google Ads consiste à définir la cible.

C’est un essentiel à toute stratégie marketing.

Vous devez donc savoir précisément quel est le public que vous souhaitez toucher avec votre annonce.

Cela se définit par l’âge, le besoin, les préférences, le comportement en ligne, et encore bien d’autres informations clé qui permettent de créer votre persona, et de savoir quel message vous devez transmettre.

Fixer les objectifs de l’annonce

Pour pouvoir diriger votre stratégie webmarketing, vous devez être en mesure de déterminer précisément quels sont les objectifs de vos campagnes publicitaires. Il est alors important de savoir si vous voulez augmenter les ventes, générer du lead, attirer du trafic sur le site web ou encore développer votre notoriété.

En fixant un objectif précis, vous pourrez plus facilement définir le discours que vous souhaitez faire figurer dans l’annonce et sur chaque réseau.

Choisir le bon type d’annonce

Sur Google Ads, plusieurs types d’annonces sont proposés. Ils répondent à des besoins plus ou moins spécifiques. Le type d’annonce devient logique dès lors que les objectifs et la cible sont définis.

Les annonces de recherche

Très utile pour générer des ventes et des leads, l’annonce de recherche prend la forme d’un texte, qui s’affiche directement sur la page de résultats des moteurs de recherche.

En tapant un mot-clé dans la barre de recherche, l’internaute voit alors apparaître les annonces de recherche, qui peuvent prendre différentes formes.

La plupart du temps, l’annonce textuelle du réseau de recherche est composée d’un « title » et d’une « meta description », devant lesquels est placé le mot « Annonce », symbolisant le référencement payant (SEA), voire un peu de SMA (Social Media Advertising, ou publicité sur les réseaux sociaux). Mais il est aussi possible de diffuser une annonce de recherche sur le réseau de Google Shopping. On voit alors apparaître une image du produit que vous avez à vendre, ainsi qu’un lien menant vers la fiche produit.

Les annonces display

Illustration d'un graphique camembert et de la courbe montante d'une annonce Google Ads

Le réseau display s’appuie sur tous les partenaires web de Google. L’annonce s’affiche alors sur leurs sites Internet, partout sur le web, et permet d’améliorer la notoriété de votre marque. Là encore, l’annonce display peut être diffusée de différentes manières :

  • En pré-roll devant une vidéo, diffusée avant une vidéo YouTube ;

  • Avec une banderole qui s’affiche sur la messagerie Gmail ;

  • Une annonce directement diffusée sur les applications tierces de Google…

« Bon à savoir : depuis le 30 juin 2022, il n’y a plus d’annonce textuelle agrandie (ETA) sur Google Ads. Les annonces responsive ont pris le dessus. »

Fixer des objectifs de performance

Lors des campagnes de pub, il est crucial de savoir pourquoi vous dépensez un budget sur Google Ads.

Votre stratégie digitale doit alors avoir des objectifs de performances, que ce soit en termes de quantité de leads, de nombre de formulaires remplis, de trafic sur le site Internet…

Depuis quelques temps, Google Ads a lancé un type de campagne dédié à cela : la campagne Performance Max. Elle a un potentiel de conversion important et présente de nombreux avantages de création et de résultats.

Définir les informations clé à identifier dans l’annonce

Une fois que tous les objectifs sont définis, il faut lancer les annonces publicitaires. Plusieurs éléments sont alors à considérer à la création d’une pub Google.

Les informations clés à mentionner dans votre annonce Google Ads

Illustration d'une page web avec des bulles nommées titre de l'annonce Google Ads, description et mot-clé

Quand vient l’étape de la création de la campagne de publicité sur Google Ads, il est important de mentionner toutes les informations essentielles, et d’utiliser les fonctionnalités de l’outil pour optimiser vos résultats.

Pour chaque annonce, on doit alors impérativement mentionner plusieurs éléments.

Le titre de l’annonce

Le titre de l’annonce est essentiel, car c’est le premier élément que les utilisateurs verront. Il doit être accrocheur et pertinent, et porter les mots-clés que vous ciblez, afin de bien ressortir dans les résultats de recherche, et donner envie de cliquer.

Le titre doit comporter 30 caractères maximum.

Une proposition de valeur ou un appel à l’action

L’annonce doit contenir un appel à l’action, pour encourager les internautes à cliquer sur l’annonce (ex : « prenez rendez-vous maintenant »).

La description

La description de l’annonce doit donner une idée aux internautes de ce qu’ils peuvent attendre du produit ou du service que vous proposez. Elle doit alors être concise et accrocheuse, mettre en avant les avantages de l’offre, et éventuellement proposer à nouveau un appel à l’action. Pensez également à bien mentionner le nom de la marque, pour que Google comprenne la pertinence, mais les visiteurs aussi.

La description de votre annonce Google Ads doit comporter 90 caractères maximum.

Des extensions d’annonce

Illustration d'un téléphone, d'un document et d'une réduction

Les extensions d’annonce ne sont pas obligatoires, mais très fortement recommandées. Ces fonctionnalités complémentaires vont permettre de rendre l’annonce plus attrayante et informative.

Les extensions vont également faire en sorte de prendre plus de place dans le moteur de recherche, ce qui peut être intéressant d’un point de vue concurrentiel, car l’internaute devra scroller pour voir les autres annonces des concurrents.

Google recommande d’avoir au moins 4 extensions d’annonce. On a alors plusieurs typologies d’extension :

  • L’extension d’accroche (25 caractères max) : pour mettre en avant la valeur ajoutée d’une marque, d’un service ou d’un produit. Par exemple, pour un hôtel, l’accroche est la réservation en ligne, le service aux clients 24h/24, annulation gratuite… Pour un restaurant, ça peut être la réservation en ligne, la livraison à domicile, le click and collect… ;

  • Une extension de lien annexe (25 caractères max) : pour faire des liens vers une page importante d’un site web, comme la page contact, la page de catégorie des produits… ;

  • Une extension d’appel : pour placer en dessous de l’annonce un CTA du type « Appeler le 02… ».

Il existe d’autres extensions, mais celles-ci sont les plus pertinentes, et celles que Lemon Interactive recommande de mettre en place sur chaque annonce.

Cibler les mots-clés de l’annonce

Les mots-clés doivent être présents dans le titre et dans la description de l’annonce. Ces éléments aident Google à comprendre l’annonce, et à évaluer la qualité des liens entre les différents éléments. Dans cette logique, ils permettent d’améliorer le positionnement de l’annonce dans le classement des moteurs de recherche.

Annoncer un prix dans l’annonce

Illustration d'un homme et d'un écran d'une annonce Google Ads avec plusieurs blocs, notamment le sigle euro.

Selon le type d’annonce, il peut être intéressant d’afficher un prix dans l’annonce, que ce soit dans le titre ou dans la description.

Cela peut prendre différentes formes, comme « à partir de X € ».

Une telle mention donne aux internautes une indication immédiate sur le prix du produit ou du service, et peut inciter à passer à l’action.

Mettre en avant l’expertise professionnelle

Il est toujours intéressant de mettre en avant l’expertise de l’entreprise ou du professionnel. Vous pouvez alors évoquer des résultats, ou un nombre d’années d’exercice, par exemple. Cela donne des éléments rassurants pour les potentiels clients, et peut inciter à passer à l’action.

Tester les annonces pour obtenir de meilleurs résultats

L’idéal est de pouvoir faire plusieurs annonces, à raison de 2 annonces par groupe d’annonces minimum. Le but est ensuite de faire des A/B tests pour savoir quelles sont les annonces qui fonctionnent le mieux et les éléments qui les différencient. En testant des variantes de l’annonce, vous pourrez alors cibler au mieux, pour générer un meilleur taux de clics, et un meilleur taux de conversion.

Les variantes peuvent alors porter sur le texte, le CTA ou les extensions, mais la meilleure stratégie qu’une agence SEA peut vous conseiller, c’est toujours de tester différents mots-clés. Cela permet de se positionner sur deux keywords différents, et de voir lequel fonctionne le mieux sur votre cible.

Une campagne de pub sur Google Ads est souvent très rentable, à condition de bien remplir et optimiser l’annonce. Lemon Interactive peut alors vous accompagner dans votre stratégie digitale pour diffuser des annonces Google Ads percutantes.

illustration d'une fille qui regarde un tableau de niveaux de paramètres pour gmail, google maps et google sheets

Performance Max : 8 points sur ces campagnes Google Ads

Depuis quelques mois déjà, les campagnes publicitaires de Google Ads ont opéré un grand virage, et les campagnes smart shopping ont été remplacées par la campagne Performance Max. Mettant un coup de pied dans la fourmilière des experts SEA, cette nouvelle typologie de campagne Ads s’appuie sur l’automatisation et le machine learning pour générer de meilleurs résultats. Zoom sur la campagne Performance Max de Google Ads.

Une campagne Performance Max : qu’est-ce que c’est ?

Logo de Google Ads et des possibilités offertes avec les campagnes Performance Max visualisées par des graphiques

La campagne Performance Max est une nouvelle typologie de campagne intelligente disponible sur Google Ads qui a l’avantage d’être diffusée en simultanée sur l’ensemble de l’inventaire de Google (Display, Search, YouTube…). Il n’est donc plus nécessaire de faire différentes campagnes dédiées pour chaque outil Google, puisque Performance Max centralise tout en une seule campagne.

Le but premier est alors de toucher un maximum d’internautes, en analysant les objectifs et les audiences de votre campagne, et en la diffusant sur les différents réseaux. Produits ou services, tout peut être mis en avant.

Comme son nom l’indique, cette nouvelle fonctionnalité de Google, disponible depuis 2022, est essentiellement basée sur l’optimisation des performances des campagnes. Elle peut être utilisée pour tous les types de business, de l’e-commerce à la marketplace, au site vitrine ou informatif.

Par ailleurs, cette campagne Performance Max va voir ses performances s’optimiser en temps réel et sur l’ensemble des canaux publicitaires, en favorisant clairement le machine learning et l’IA de Google.

Comment gère-t-on une campagne Performance Max dans Google Ads ?

Les campagnes Performance Max sont des campagnes opportunistes, car elles viennent s’additionner aux campagnes actuelles. Elles présentent plusieurs nouveautés, et différents cas de figure sont possibles :

Logo de Google Ads avec des exemples de résultats de campagnes Performance max
  • En ayant une première campagne qui va cibler des mots-clés en exact, ainsi qu’une campagne Perf Max en simultanée, c’est la campagne qui cible les mots-clés en exact qui va prendre le dessus au niveau de la mise aux enchères ;

  • De même, si vous avez une campagne qui cible des mots-clés en large et en exact, associée à une campagne Perf Max, le classement de l’annonce va prendre le dessus au niveau de la mise aux enchères. Ainsi, si l’annonce publicitaire Perf Max est meilleure que l’autre, c’est elle qui diffusera sa campagne, ou inversement ;

  • Si une campagne classique et une campagne Perf Max tournent en même temps, c’est la campagne Perf Max qui va prendre le dessus ;

  • Si vous avez une campagne Display de remarketing dynamique et une campagne Perf Max qui tournent en même temps, c’est la campagne Perf Max qui va prendre le dessus.

En revanche, pour une campagne YouTube InStream et une campagne Discovery, ce sera le classement de l’annonce qui va sélectionner l’une ou l’autre campagne, en fonction de sa pertinence de mots-clés.

Cependant, d’autres éléments peuvent aussi entrer en compte. Par exemple, si vous avez une campagne avec des mots-clés en exact et une campagne Perf Max, mais que vous n’avez plus de budget sur la première, c’est la Perf Max qui va prendre le dessus (si elle a encore du budget, bien sûr).

Et si vous ciblez des mots-clés qui ont un faible volume de recherche sur une campagne classique, Google ne vous diffusera pas, mais la campagne Perf Max peut prendre le dessus.

Les avantages des campagnes Performance Max

Il est facile de comprendre que la création d’une seule campagne Performance Max est bien plus pratique que d’en créer 6 différentes pour chaque canal de Google. Mais les avantages ne s’arrêtent pas là pour les annonceurs.

Un excellent potentiel de conversion

Démonstration de ce que coûter une campagne Performance Max pour une entreprise avec un pictogramme de carte bancaire

Les campagnes Performance Max sont des campagnes intelligentes qui restent focus sur les objectifs. Elles vont donc vraiment aller chercher à atteindre un objectif en particulier sur l’ensemble de l’inventaire Google Ads.

Pour cela, l’automatisation et le machine learning des algorithmes parviennent à cibler les audiences avec une extrême pertinence, ce qui augmente, bien sûr, le taux de conversion de votre campagne.

Plus concrètement, la Perf Max va analyser les intentions et le comportement des usagers pour aller chercher des nouveaux prospects. Pour y parvenir, elle va alors diffuser les annonces les plus pertinentes au bon moment et au bon endroit. Elle peut ainsi aider à atteindre de nouvelles audiences auxquelles on n’aurait pas forcément pensé initialement.

Un avantage sur les tendances de recherche

La campagne Performance Max donne plus d’insights sur le marché, autrement dit, de rapports et d’analyses. Cela permet d’avoir un meilleur contrôle et améliorer la compréhension globale. Et comme on utilise l’automatisation, au final, cela va même aller positionner parfois les annonces sur des mots-clés auxquels on n’aurait pas forcément pensé, mais qui sont pertinents et efficaces.

Une rapidité de création très intéressante

Illustration de la rapidité de création et de développement d'une campagne Performance Max avec une femme qui court

Il est désormais possible, en quelques clics, de créer une campagne. Une fois que vos assets groups (visuels, documents, textes…) sont prêts, la campagne Perf Max se met en place très rapidement.

Vous pouvez alors diffuser votre campagne sur 6 réseaux différents en n’en créant plus qu’une (YouTube, Gmail, Search, Display, Discover et Maps).

Un gain de praticité et de facilité de création qui peut aider toutes les marques à mieux visualiser la création de leurs campagnes.

De bons résultats rapidement

Grâce à ses performances de machine learning, la campagne Performance Max permet d’obtenir des résultats dès le début. Il faut, pour cela, porter toute votre attention sur la configuration, afin que les annonces aient un bon score de qualité.

Finalement, avec Performance Max, on donne un peu le champ libre à Google pour pousser les éléments de votre SEA qui fonctionnent le mieux.

Les inconvénients d’une campagne Performance Max

Logo de Google Ads avec un pouce vers le bas et un graphique démontrant les inconvéniants de Performance Max

Bien sûr, tout n’est jamais vraiment optimal, et la campagne Perf Max présente quelques inconvénients.

  • Les optimisations sont peu ou pas claires : on ne sait pas encore précisément comment optimiser les Perf Max, car on a peu d’informations sur l’attribution au niveau des conversions, et on ne sait pas encore quel levier fonctionne le mieux ;

  • Les Perf Max ne peuvent pas être configurées sur Google Ads Editor, notamment pour la configuration de campagnes Google Ads hors ligne ;

Qui peut utiliser la Performance Max ?

Il y a 3 objectifs qui peuvent pousser à utiliser la Performance Max :

  • Le premier, un objectif de vente ;

  • Un second, l’objectif de prospect ;

  • Le dernier, un objectif de promotion et de visite en magasin.

Si vous avez l’un de ces projets en tête, vous devez ensuite vous assurer d’avoir une enveloppe de budget disponible pour ce type de campagne. Cette enveloppe va vraiment dépendre de nombreux critères, mais il faut quand même avoir un budget assez conséquent.

Google recommande 10 K par mois, mais on peut très bien partir avec un budget inférieur selon le ciblage, l’enveloppe doit être en adéquation avec vos ambitions.

Enfin, il faut adopter un nouvel état d’esprit vis-à-vis de cette campagne-là, parce que ce sont des campagnes axées sur l’automatisation et le machine learning, et pour l’instant, on n’a pas beaucoup de recul sur ce type de campagnes. Il faut donc avoir l’esprit ouvert.

Quels sont les points de vigilance à observer avant de se lancer dans une campagne Performance Max ?

Une campagne Pmax ne s’improvise pas. Lemon Interactive peut vous aider à vous lancer dans une campagne, il faut s’assurer de plusieurs choses :

  • Avoir effectué le suivi de conversion via le tag de Google Ads ;

  • Créer toutes les actions de conversion ;

  • Avoir créé les audiences au niveau du remarketing ou de la base de données.

Comment créer une campagne Performance Max ?

Illustration d'un ordinateur avec le logo de Google Ads et les fonctionnalités de la Suite Google

Pour que votre stratégie SEA et Ads soit la plus optimale possible, il faut fournir un maximum de ressources à Google.

Ces ressources sont réparties en asset groups. Plus vous allez remplir d’éléments dans la campagne, mieux ce sera. Cela aidera à donner un bon score à l’annonce de la campagne.

Trois points principaux doivent être optimisés et analysés pour réaliser une bonne campagne Performance max.

Les images

Globalement, on peut uploader jusqu’à 15 images, mais on conseille d’en uploader au moins 7, dont :

  • 1 image en portrait ;

  • 3 images en paysage ;

  • 3 images carrées.

Les vidéos

Il est également possible d’importer jusqu’à 5 vidéos. Il est recommandé d’en télécharger au moins une de plus de 10 secondes, en format horizontal et vertical.

Les contenus textes

Vous pouvez ajouter jusqu’à 5 titres et 5 descriptions. Idéalement, on recommande d’ajouter au moins 3 titres et 4 descriptions.

Comment réussir une campagne Performance Max ?

Il ne suffit pas de remplir sa campagne Perf Max sur Google Ads pour avoir de bons résultats rapidement. Plusieurs conseils sont à suivre pour maximiser vos chances de succès :

  • Multiplier le nombre d’asset groups ;

  • Utiliser les rapports insight proposés pour la Perf Max ;

  • Suivre les recommandations, en restant cohérent par rapport à l’analyse et vérifier à votre niveau si c’est vraiment une recommandation applicable à votre cas ;

  • Faire des rapports personnalisés sur Google Ads, pour trouver des informations plus poussées ;

  • Optimiser le tracking, en utilisant notamment le consent mode de Google. Rappelons que la Perf Max repose sur de la data, comme tout Google Ads, et on sait qu’avec la RGPD on est plutôt embêté, on a moins de data qui remonte. Alors un bon tracking peut aider à ce niveau-là.

Vous aimeriez investir dans une campagne Performance Max pour optimiser vos campagnes publicitaires ? Confiez votre projet aux équipes de Lemon Interactive, et profitez de tous les avantages de Perf Max.

Réussir son e-commerce sans marketplace : est-ce possible ?

Vendre sur internet est presque devenu incontournable, mais pour cela, il faut réussir à se démarquer des milliers de sites concurrents. Il est alors difficile de faire un choix entre site e-commerce et marketplace. Si les plateformes sont les géants de la vente en ligne, sont-elles vraiment indispensables pour réussir ? Pas forcément. Il est possible de réussir son e-commerce sans passer par une marketplace, on vous explique comment.

Site e-commerce et marketplace : quelles différences ?

Avant de comprendre comment réussir à développer son e-commerce sans passer par une marketplace, arrêtons-nous sur le fonctionnement de chacune de ces solutions de vente en ligne.

La marketplace

Une marketplace est un site internet qui regroupe tous les produits et services de vendeurs indépendants, qu’ils soient professionnels ou particuliers. Le modèle économique traditionnel de ce type de partenariat repose sur le prélèvement d’une commission par le site auprès du vendeur pour chaque vente réalisée.

Les marketplaces les plus connues sont incontestablement Amazon, Ebay, Cdiscount, ou encore Rue du Commerce, qui mettent à disposition leur plateforme pour que les vendeurs puissent profiter de leur visibilité pour vendre leurs produits et services.

Les avantages de la marketplace

Le point fort des marketplaces est l’immense visibilité qu’elles ont sur le web. En proposant des millions de références de produits et services, elles offrent un choix important aux internautes, et permettent aux vendeurs de générer un chiffre d’affaires extrêmement rapidement. En effet, la visibilité est ici quasiment immédiate, et les ventes sont presque systématiques.

Les inconvénients de la marketplace

Les marketplaces ont toujours été sujet à controverse. Au-delà du fait que les commissions importantes réduisent les marges des commerçants :

« Les plateformes de vente en ligne disposent des pleins pouvoirs sur l’activité des vendeurs, jusqu’à devenir leur propre concurrent. »

En effet, si au départ, le vendeur voit son annonce au top des résultats de recherche et réalise rapidement des ventes, il peut très vite perdre en visibilité, jusqu’à finir au fin fond de la SERP. Cela s’explique par le fait que les marketplaces ont le pouvoir de vérifier quel type de produits performe le plus, quelle marque performe le plus, pour ensuite contacter le fournisseur en question pour monopoliser sa visibilité sur ses produits.


Le site e-commerce

Le site e-commerce, qu’on appelle aussi boutique en ligne ou site marchand, permet à tous les acteurs (artisans, PME, grande entreprise…) d’améliorer leur visibilité, ou la visibilité de leurs services ou produits directement via le marketing digital. Ils utilisent pour cela leur propre site internet, qu’ils travaillent pour améliorer le référencement et se créer une notoriété en dehors des marketplaces.

Le référencement peut alors se faire par le biais d’une agence de référencement payant (SEA) ou de référencement naturel (SEO).

Les avantages d’un e-commerce

Avoir un site e-commerce offre beaucoup de liberté au vendeur. Il n’a pas de commission sur ses ventes, et reste libre de transmettre ses propres valeurs, de mettre en avant la qualité de ses savoirs et ses produits, ou encore de gérer sa publicité. Cette solution est idéale pour réussir à cibler les acheteurs, et rester maître du parcours d’achat et de l’expérience client de la commande à la livraison.

Les inconvénients d’un site e-commerce

Il faut toutefois reconnaître qu’il peut être compliqué de se démarquer sur Internet, tant la concurrence est nombreuse et rude. Bien référencer son site e-commerce est un travail de longue haleine qui demande beaucoup de régularité et d’assiduité, surtout si l’activité de vente se situe dans une niche très concurrentielle.

« Par ailleurs, le vendeur ne peut compter que sur lui-même pour assurer la qualité du service, et la maintenance logistique et informatique nécessite des connaissances particulières. »

Comment réussir son e-commerce sans marketplace ?

Si un professionnel de la vente souhaite assurer une activité pérenne en ligne, la marketplace doit être pensée comme un tremplin, et non comme une finalité. Le site e-commerce doit rester une priorité pour assurer la longévité et la régularité de l’activité, et garantir une bonne expérience client.

Il est toutefois parfaitement possible de lancer son site e-commerce sans passer par les marketplaces. Il existe pour cela plusieurs techniques.

Le SEA : la visibilité immédiate

Rapide et extrêmement performant, le SEA (Search Engine Advertising) est un système de référencement payant qui consiste à se positionner dans les premiers résultats des moteurs de recherche sur un mot-clé ciblé. Cette solution temporaire permet de placer une annonce publicitaire payante dans les premiers résultats de la SERP.

Les SMO : la visibilité à moyen terme

Le SMO, ou Social Media Optimization, consiste à améliorer le référencement d’un site en s’appuyant sur les réseaux sociaux. Plutôt basée sur la réputation du site, du vendeur, du produit ou du service, cette stratégie s’inspire du SEO et s’appuie sur différentes techniques de marketing digital visant à améliorer la visibilité d’un site :

  • Optimiser le référencement des vidéos, des posts et des stories ;

  • Avoir recourt au marketing viral, en incitant à cliquer sur « J’aime » ou à partager un post ;

  • Créer des contenus sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Twitter, LinkedIn, YouTube…) ;

  • Gérer la e-réputation de la marque.

Le SEO : la visibilité à long terme

Plus long à mettre en place, mais absolument redoutable, le SEO (Search Engine Optimization), consiste à créer des contenus pertinents et optimisés. L’objectif est d’imposer l’autorité du site aux moteurs de recherche, et remonter progressivement dans les résultats de recherche naturellement, et gratuitement.

Cette technique marketing demande un investissement et du temps avant de voir les premiers résultats, mais elle assure une visibilité durable à très long terme. Il faudra alors se charger de l’optimisation on-page, ou on-site (créer du contenu de qualité autour d’une stratégie de mots-clés), de l’optimisation off-page (stratégie de netlinking), et de l’expérience utilisateur (UX).

Peut-on réussir à développer son e-commerce sans passer par les marketplaces ? Oui, mais tout dépend de la motivation. Si c’est pour générer du profit rapidement, la marketplace est votre meilleure option, au risque d’en devenir dépendant. Pour une progression plus lente, mais plus pérenne, le site e-commerce reste la solution idéale. Lemon Interactive peut vous aider à lancer votre e-commerce et vous démarquer de la concurrence.

SEM, SEO, SEA, SMO, SMA : quelles différences ?

Quelles différences entre le SEM, SEO, SEA, SMO, SMA ?

Dans la famille du Search comme le SEO, le SEA et des Social Media (médias sociaux), il existe de nombreuses branches différentes, au point même que l’on s’y perd facilement. En fonction des experts, il existe plus ou moins de termes pouvant définir les différentes branches du Search et des Social Media.

Pour vous permettre de vous y retrouver, notre agence SEA à Lille vous propose un petit zoom sur les principaux termes à connaître !

Search Engine Marketing (SEM)

Le Search Engine Marketing (SEM) désigne globalement tous les leviers qui permettent d’optimiser la présence d’un site sur les moteurs de recherche. Que ce soit à travers des optimisations du site ou à travers des campagnes payantes, l’objectif du SEM est d’apparaître dans les premiers résultats de recherche.

Attention, certains experts définissent le SEM comme étant le référencement payant. Mais il est plus communément admis qu’il désigne l’optimisation globale des résultats sur les moteurs de recherche à travers des leviers gratuits ou payants.

Search Engine Optimization (SEO)

Le Search Engine Optimization (SEO) est très certainement le plus connu du grand public. Il est le synonyme de nombreux autres termes comme le référencement naturel ou le référencement gratuit. Néanmoins SEO et référencement naturel sont les termes les plus fréquemment utilisés.

Son objectif est d’optimiser les résultats de recherche à travers des leviers en apparence gratuit, mais qui demande énormément de temps et d’expertise. On y associe notamment l’optimisation des mots-clés, le netlinking, le HTML…

On en distingue trois leviers d’action principalement :

  • Onpage : des optimisations sur la page
  • Offpage : des optimisations non-visibles sur la page mais malgré tout importantes
  • Offsite : en dehors du site, c’est notamment la création de backlinks

Search Engine Advertising (SEA)

Le Search Engine Advertising (SEA), aussi désigné comme étant le référencement payant est un levier avec énormément de possibilités. Initialement, il désigne la publicité sur les moteurs de recherche, c’est-à-dire, principalement les annonces textuelles et shopping. Cependant, aujourd’hui, il désigne par extension toutes les formes de publicités en ligne payantes. Il a donc pris une signification bien plus vaste. Il englobe aujourd’hui les bannières, le retargeting

Certains experts considèrent qu’on peut intégrer les Social Media Ads (publicités sur les médias sociaux) comme étant du SEA.

Social Media Optimization (SMO)

Le Social Media Optimization (SMO) regroupe toutes les techniques qui permettent d’optimiser la présence d’une entreprise sur les médias sociaux et plus précisément encore, sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, LinkedIn, Twitter…). Que ce soit l’optimisation de sa page Facebook ou la planification de posts sur Twitter, le SMO englobe l’usage des médias sociaux dans le but d’acquérir et de fidéliser du trafic.

En outre, on y intègre toutes les techniques qui incitent l’utilisateur à réagir et à partager des publications sur les médias sociaux. Le SMO est relativement proche du marketing viral.

Il est assez largement lié au SEO puisqu’un site qui attire du trafic et qui parvient à le conserver pourrait être mieux classé par les algorithmes des moteurs de recherche.

En fonction des experts, certains intègrent les publicités sur les réseaux sociaux comme faisant parties intégrantes du SMO.

Social Media Advertising (SMA)

Le Social Media Advertising (SMA) est un levier efficace. Il regroupe toutes les formes de publicités sur les médias sociaux. À l’inverse du SMO, il s’agit donc d’un canal qui est payant. Le SMA peut finalement prendre énormément de formes variées tant la diversité des réseaux sociaux et de leurs formats de publicités sont légion.

À ce propos, une grande partie des publicités sur les réseaux sociaux sont des publicités dites « natives ». C’est-à-dire qu’il s’agit de publicités qui prennent l’aspect et les codes de publications standards non-publicitaires. Elles s’intègrent parfaitement aux réseaux sociaux à tel point que certains utilisateurs non avertis les considèrent comme des publications naturelles.

Certains intègrent le SMA dans le SEA ou le SMO.

Social eXperience Optimization (SXO)

Enfin, le Search eXperience Optimization (SXO) est l’une des dernières tendances et se veut le remplaçant du SEO. Il combine SEO et UX (User eXperience) pour optimiser les expériences de recherche des utilisateurs.

Son émergence est due à deux facteurs : d’abord, l’utilisation croissante des recherches vocales où les moteurs de recherche font leur transition pour devenir des moteurs de réponse (en donnant directement la réponse à la requête sans que l’utilisateur accède à un site web) ; ensuite la prise en compte de plus en plus importante de l’expérience utilisateur par les moteurs de recherche (mobile friendly, temps de chargement, affichage…)

Il s’agit simplement de proposer une expérience optimale à l’utilisateur en lui apportant la réponse concrète à ses besoins quand il en a besoin.

Découvrez en plus sur comment booster votre traffic via Lengow

Donner la bonne réponse, au bon moment, au bon endroit et de la bonne manière.

Que faut-il retenir ?

Le web marketing englobe tous ces leviers d’optimisation, mais il va bien plus loin puisqu’il existe de nombreuses autres formes d’assurer une présence en ligne avec les publicités vidéos, les affiliations, l’inbound marketing…

Enfin, tous ces leviers sont intimement liés et complémentaires. Il est préférable de les penser dans une stratégie, car leur synergie pourra créer de grands avantages. Par exemple, là où le SEA permettra de booster vos ventes à court terme, le SMO vous permettra de tisser un lien avec vos clients alors que le SMA sera utile pour capter de nouveaux clients.

Lemon Interactive vous accompagne sur l’ensemble de vos projets. Contactez-nous !